Recherchée: Une nouvelle génération d’agriculteurs

" "

Si en Afrique Subsaharienne, 70% des jeunes vivent en milieu rural (ILO & FAO), leur arrivée dans le domaine de l’agriculture ne résulte pas toujours d’un choix. Pour la plupart, on nait agriculteur mais on ne devient pas agriculteur… Il s’agit souvent d’hériter de ses parents d’une exploitation qui est passée de génération en génération, et qui a surtout pour raison d’être les valeurs sentimentales qu’on y attache.

Face à cette situation, a-t-on raison de se demander comment un jeune dans son dynamisme et ses ambitions, arrive à trouver ses marques dans cette « agriculture endormie et peu attractive » ?Des changements à faire dans une agriculture peu attrayante ?

Dans son état actuel, l’agriculture ne répond aucunement aux besoins et aspirations des jeunes. Les techniques de production nécessaires sont peu accessibles au très classique « paysannat traditionnel », lequel est replié sur une agriculture de subsistance et demeure prisonnier des schémas de commercialisation prédateurs.

La non-viabilité des exploitations agricoles familiales et l’absence des mesures incitatives durables constituent les facteurs répulsifs à l’implication des jeunes dans l’agriculture.

Pour réussir à garder cette main d’œuvre jeune qui représente 36% de la force de travail, il est important que l’agriculture se re-sculpte un nouveau visage plus attrayant.

Comment procéder ?

Cette transformation de l’agriculture ne pourrait se faire sans la professionnalisation des personnes ressources – ressources qui sont majoritairement constitués de jeunes selon la FAO. En effet, les innovations agricoles requises ne pourraient être apportées et relayées que par des acteurs qui sont capables de les appliquer et les disséminer. La formation professionnelle des jeunes devient alors un élément incontournable.

Les efforts ne doivent pas être isolés. Il apparaît essentiel que les gouvernements affirment leur volonté politique à aller dans ce sens, et qu’ils se donnent les moyens pour mettre en œuvre leur stratégie.

Des mesures incitatives durables devraient également y être associées. Il s’agit de veiller à l’intégration et l’enchainement de la formation, l’appui technique et financier. Les formations seraient alors valorisées au moyen de projets professionnels qui intègrerait la production et se termineraient par la commercialisation.

Pour des nouvelles générations d’agriculteurs à Madagascar

Comme d’autres pays, Madagascar subit l’impact de son explosion démographique et peine à compenser l’augmentation de la population (+2,5% par an) par celle de la production agricole (+1,2% par an). Les méthodes de l’agriculture traditionnelle ne permettent plus d’obtenir des gains de productivité sans intensification et innovations.

Conscients de la nécessité d’accroître sa production agricole, et avec les 300 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail chaque année, le Gouvernement Malgache s’est engagée dans un grand investissement en ressources humaines à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de formation agricole et rurale.

Avec l’appui du Programme FIDA à Madagascar et d’autres partenaires comme l’UNESCO, le Fonds de Coopération Espagnole, l’OFID, un programme a été mis en place pour soutenir cette rénovation qui a pour ambition de former les futures générations d’agriculteurs modernes de Madagascar.

Le programme FORMAPROD porte sur les thèmes de la formation professionnelle agricole, de l’amélioration de la productivité agricole des ruraux pauvres et de l’approvisionnement des marchés locaux et nationaux en produits alimentaires.

Blogpost par Sonia Adrianarevelo, reporter social du AASW

Photo: G. Popplestone

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s