Vous avez dit technologie dans l’agriculture ?

mobile farm africa

Ce n’est plus une nouveauté de savoir que environ 60 % de la population active africaine vivent et travaillent dans   l’agriculture. La richesse des terres et la diversité agro-écologique de l’Afrique lui assure une large gamme de productions. A cause de certaines difficultés, le secteur a du mal à décoller dans bien de pays de la région.

Les problèmes de l’agriculture

Au Cameroun, pays de la sous région Afrique centrale, l’analyse du secteur  agricole révèle  des contraintes pour son évolution :

  • Mauvais état des routes : l’explosion démographique urbaine  se traduit par une  explosion concomitante en produits alimentaires  de base ;
  • L’insuffisance des infrastructures de commercialisation : représente un frein pour le regroupement et  la ventilation des produits ;
  • Le manque d’informations sur les opportunités du marché ;
  • Les faibles capacités managériales des acteurs du secteur agricoles.

L’état des TIC (Technologies de I ‘information et de la Communication  apportent des solutions)

500 millions d’abonnés sur le continent. Un taux de pénétration de 40%.  Selon un rapport du cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers(PwC) révélé par Jeune Afrique, le continent comptera 100 millions d’abonnés supplémentaires en 2016, alors qu’il n’en comptait que 16 millions en 2000.

Au Cameroun selon l’institut National  des statistiques, environ 5 ménages sur 10  utilisent un poste radio et 3 sur 10, le mobile.  Des chiffres qui montrent bien que les Technologies de l’information et de la communication ont un certain  succès auprès des populations africaines. Pourquoi ne pas valoriser cet acquis ?

Les TIC apportent des solutions

Une approche de solution aux problèmes de l’agriculture consisterait  à la  création et l’utilisation d’un réseau d’information, d’échange et de formation réunissant tous les producteurs et autres acteurs nationaux/internationaux à travers un(e):

Emission radio « Agri-Info » hebdomadaire

Un expert vulgarisateur l’animera en langue locale, communiquera sur l’évolution des prix de matières premières, la  variation des prix de produits sur les marchés locaux, les circuits de distributions, les unités et techniques  de transformations et de stockage, les techniques managériales et de ventes.  La parole sera donnée aux spécialistes, aux producteurs afin  exposer leurs problèmes et partager leurs expériences.

Une flotte privée de communication

Elle rassemblera les différents producteurs du pays, permettant une communication illimitée entre eux contre le payement d’un abonnement fixe par mois. Ainsi la circulation de l’information sera optimisée et rendue fluide. Cette plateforme   signera un contrat préférentiel avec un opérateur de téléphonie mobile pour leur faciliter la circulation de l’information au sein de leur organisation à travers les appels et les SMS. Une équipe technique répondra  aux préoccupations individuelles des producteurs à partir d’une fonctionnalité audio disponible: Ceci se fera à travers la réception d’un message qui invite le producteur à appeler un numéro spécifique pour écouter un fichier audio sur les informations demandées.

Une plateforme web sécurisée

Qui intégrera une base de donnée géo-référencée sous forme de SIG,  voix, données et vidéo. Par ailleurs, il permettra  la liaison des communautés rurales entre elles avec des sources d’informations (évolution des prix de matières premières, variation des prix de produits, circuits de distributions, adresses des producteurs, exportateurs, fournisseurs…) et un espace de promotion, vente et de négociation en ligne appuyée par des visioconférences.

Blog  rédigé  par Gabriel Dacko , un reporter  social au AASW6.

Photo courtesy The Guardian

Categories: AASW6, General Info | Tags: , , , | 1 Comment

About ngouambe

Je suis un acteur de développement rural, spécialisé dans le domaine du conseil et la vulgarisation agricole. l'application des TICs, et média sociaux dans mon domaine est ma préoccupation majeure. je suis aussi intéressé par des thématiques qui touchent le genre, les jeunes, la sécurité alimentaire, les changement climatique et la microfinance rurale. Je suis journaliste citoyen pour le développement de l'agriculture.

One thought on “Vous avez dit technologie dans l’agriculture ?

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s