Renforcer la capacité des jeunes pour une nouvelle génération des chercheurs dans l’agriculture

Des jeunes étudiants de l'ISAV Kimwenza

Des jeunes étudiants de l’ISAV Kimwenza

L’augmentation de la production agricole s’avère aujourd’hui d’une importance capitale en Afrique pour nourrir cette population dont l’accroissement se chiffre à ± 5%/an, et élever le standing de vie de celle vivant en milieu rural.

L’agriculture est présentée comme l’un des secteurs qui pourra contribuer durablement à la croissance économique des pays africains, sa contribution à la richesse nationale étant estimée à 40% en moyenne dans la plupart des pays. Malheureusement, l’agriculture africaine semble impuissante face au besoin toujours croissant de nourrir convenablement sa population, à tirer correctement profit de son sol, à intégrer les technologies modernes pour accroitre la production et à attirer la main d’œuvre composée majoritairement des jeunes.

En effet, les jeunes sont souvent buttés à plusieurs défis qui rendent certains d’entre eux réticents vis-à-vis de l’agriculture : très peu d’informations sur le secteur, inexistence d’un véritable statut de chercheur qui pourrait motiver les jeunes à embrasser la carrière, faible engagement des politiques étatiques dans ce secteur, mauvaises conditions de travail, manque d’équipement et matériel adéquats pour les chercheurs et les agriculteurs, difficulté d’accès aux concessions agricoles et aux services financiers, et quasi inexistence d’un secteur agricole susceptible de pousser les jeunes vers l’entreprenariat, pour ne citer que ceux-là.

Avec une population la plus jeune de la planète, dont l’âge médian n’atteindra que 19 ans en 2020, l’Afrique n’arrive toujours pas à tirer profit de cette jeunesse, pourtant considérée comme vecteur de changement pour toute société visant l’émergence.

Aujourd’hui plus que jamais l’agriculture africaine a besoin de la science et du renouvellement des savoirs pour faire face au changement climatique et à la demande galopante des denrées alimentaires.

Miser sur la jeunesse pour relever les défis

Plus éduquée que leurs ainés, moderne et ouverte au monde, à de nouvelles idées et mœurs notamment grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, la jeunesse africaine actuelle ne demande qu’à être écoutée afin de réaliser ses aspirations.

Miser sur la jeunesse dans les sciences agricoles, c’est d’abord attirer d’avantage de professionnels compétents sur le terrain, encourager ceux qui sont formés dans cette filière, promouvoir des politiques agricoles en faveur de la jeunesse et renforcer la participation des jeunes professionnels aux sciences agricoles et à l’enseignement de troisième cycle dans ce domaine, proposer des formations et des enseignements agricoles qui doivent refléter les besoins du marché du travail dans le secteur de l’agriculture et accroître les connaissances des jeunes hommes et femmes en rapport avec le monde du travail, notamment ses inconvénients et ses avantages sur un plan pratique.

En somme, l’agriculture africaine est confrontée à plusieurs obstacles et défis qui se manifestent notamment dans la difficulté de nos chercheurs et ingénieurs à trouver des solutions efficaces et durables

Il est donc plus qu’urgent d’investir dans les sciences agricoles et surtout développer les ressources humaines dans ce domaine. . Les gouvernements africains devraient à l’évidence mettre en place des mécanismes pour faire revenir des cadres et intellectuels africains formés en occident car l’Afrique est en manque des scientifiques, surtout dans le secteur agricole.

Blogpost and picture by Arsène Birindwa – arsenebirindwa(at)gmail.com, #AASW7 social reporter.
This post represents the author’s views only.

2 thoughts on “Renforcer la capacité des jeunes pour une nouvelle génération des chercheurs dans l’agriculture

  1. L’Afrique a certes besoin de cadres competents. Mais je ne pense pas que les cadres sur place vont pour autant demeriter si l’Afrique dote ses universites d’infrastructures adequates permettant de transmettre une formation agricole tenant compte de nos realites.
    Merci pour cet article

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s